Mes chroniques littéraires, Thrillers/Policiers

Saga la trilogie du mal- Tome 1 l’Âme du mal de Maxime Chattam

41zRetVVUjL._SX302_BO1,204,203,200_

Maxime Chattam

Intégral en éditions Poket

« Durant toute notre existence, nous marchons sur le trottoir d’une grande ville et nous croisons des hommes ou des femmes complètement instables, dérangés. Mais nous ne le savons pas. Nous ne les voyons pas, bien qu’ils existent, parfois très proches de nous. »

La saga la Trilogie du mal est la toute première que j’ai lu de Maxime Chattam et c’est également celle qui ‘a convaincu de le hisser au rang de « mon auteur préféré ». Je l’ai reçu à un Noël en Intégrale et j’avoue que la première fois que j’ai vu la taille du bouquin je me suis dit « Ouah, il a intérêt d’être bien… ». Un peu plus de 1500 pages, ça impressionne mais il ne faut pas oublié qu’il s’agit d’un intégral, qui réunit donc les trois tomes de la saga. Rien n’empêche donc de lire un tome quand on le veut! Cet article sera dédié au premier volet: l’Âme du mal.

Résumé:

Pas plus que sa jeune assistante, l’inspecteur-profileur Brolin ne pense que les serial killers reviennent d’outre-tombe. Fût-il le monstrueux bourreau de Portland qui étouffait et vitriolait ses victimes avant de les découper avec précision.
Mais le bourreau est mort et le carnage se poursuit, identique : un même rituel horrible.
Le nouveau tueur agit-il seul ou fait-il partie d’une secte ? Pure sauvagerie ou magie noire ?
Brolin a peur. Cette affaire dépasse tout ce qu’on lui a enseigné. S’immerger complètement dans la psychologie d’un monstre, le comprendre afin de le cerner et de prévoir ses crimes, devenir un monstre soi-même, tels sont les moindres risques de son métier.
On dit au FBI qu’il s’en faudrait d’un rien pour qu’un bon profiteur aille rejoindre la galerie de ses pires clients. Peut-on impunément prêter son âme au mal ?

Dans ce thriller  Chattam nous embarque dans l’Orégon, dont il dépeint un paysage sombre et quelque peu effrayant à travers d’immenses forets mystérieuses, mais qui n’en laisse pas douter de sa beauté. L’auteur nous immerge dans une série de meurtres macabres mêlant satanisme et fétichisme. Il met le doute sur l’existence de la magie noire sans en mettre des tonnes, assez pour tenir le lecteur en haleine jusqu’à la fin. Comme dans plusieurs de ses romans l’auteur nous fait douter de l’origine de son livre, un poil fantastique ou totalement réaliste?

Ce que j’ai aimé dans ce premier tome ce sont les personnages, surtout celui du héro Joshua Brolin. Je n’ai pas spécialement accrochée au personnage de Juliette et l’auteur l’a peut-être un petit peu trop stéréotypée à mon goût, mais rien de grave! Certains acolytes de l’inspecteur Brolin sont très attachants aussi, je pense notamment à Larry Salhindro. J’adore le fait que l’auteur ai suivi des études de criminologie et qu’il soit en relations avec beaucoup de professionnels (psychiatres, policiers, médecins etc…), ainsi il nous explique bien les choses et surtout la façon de procéder un profiler, chose qui m’intéresse particulièrement. On sent la connaissance qu’il y a derrière et on a pas l’impression de se faire duper.

Chattam a su insérer mystère, ésotérisme, meurtres macabres, humour et suspens dans ce premier tome de la Trilogie du mal. Je ne vais pas vous mentir, il a bien rempli son rôle puisque j’ai arrêté de le lire avant de dormir au bout de quelques pages! Il pose ici une question  récurrente dans ses œuvres: quelle est l’origine du mal, qu’est-ce que le mal, et en sommes-nous tous atteint? Je donne la note de 15/20 à ce premier tome.

« Imaginons qu’il était battu par son père, violé et tout le toutim, et ensuite ? Pourquoi on lui a fait ça? Son père aussi a été violé et battu? Ça n’a donc jamais de fin, c’est une spirale de haine et de violence qui n’a pas de début ni d’achèvement ? La genèse de ces monstres, le tout début, il provient d’où ? Ce mal qui a un jour frappé un homme, il s’est fait comment ? »

Bonus, une petite bio rapide de l’auteur (parce que c’est mon auteur préféré quand même): Maxime Chattam est né en 1976 dans le Val d’Oise et fait de fréquents séjours aux Etats-Unis durant son enfance, où se situront plusieurs de ses histoires. Il suit des cours de criminologie et publira son premier thriller, Le 5ème règne, sous le pseudonyme de Maxime Williams en 2003, ouvrage qui recevra le prix du Roman Fantastique du festival de Gerardmer. Il se consacre aujourd’hui entièrement à l’écriture de romans fantastiques ou policiers, toujours captivants, prenants et parfois, même souvent, carrément flippants. 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s