Fantastique/fantasy

The mortal instrument, la cité des ténèbres de Cassandra Clare

51qynjqwvll-_sx303_bo1204203200_-1

Résumé: 

Clary n’en croit pas ses yeux. Elle vient de voir le plus beau garçon de la soirée commettre un meurtre.Et, détail terrifiant : le corps de la victime a disparu d’un seul coup! Mais le pire reste à venir…Sa mère a été kidnappée par d’étranges créatures et l’appartement complètement dévasté. Sans le savoir, Clary a pénétré dans une guerre invisible entre d’antiques forces démoniaques et la société secrète des chasseurs d’ombres…Une guerre dans laquelle elle a un rôle fatal à jouer.

Voilà une lecture qui m’a laissée plutôt sceptique. Au jour d’aujourd’hui, même en ayant tourné la dernière page du livre, je ne sais toujours pas si oui ou non j’ai envie de continuer la saga. J’ai relevé plusieurs points négatifs dans ce roman, plus que de positifs à vrai dire.

Tout d’abord, je pense qu’il est important de soulever que ce n’est pas du tout le genre littéraire que je lis d’habitude. J’ai justement décidé de commencer The mortal instruments pour essayer de renouer avec le fantastique. Bon, du coup je ne sais pas si ça a marché… Dans un premier temps ce qui m’a le plus gêné, c’est le fait que Clary (et son ami Simon un peu plus tard), ne soient pas plus perturbés que ça en découvrant qu’un monde magique existe en parallèle du leur. Clairement, j’ai eu l’impression qu’ils apprenaient l’augmentation du prix de l’essence, rien de plus. J’aurais aimé que l’auteure développe un peu plus cette révélation sur le plan psychologique des personnages. Personnellement, je pense que si demain je croise un vampire au coin d’une rue, je ne risque pas de m’en remettre aussi vite… La deuxième chose que j’ai noté assez rapidement c’est le comportement assez insupportable de Jace. Je pense que c’est le personnage qui m’a le plus énervé dans ce premier tome. Mais j’ai bien compris que c’était la recette classique du bad boy ingrats qu’a choisi d’utiliser l’auteur, car c’est en général à ce type de personnage que les lectrices s’attachent le plus. Oui, car l’une des choses qui font que je n’ai pas plus accroché que ça, c’est l’écriture assez simpliste qui nous rappelle bien qu’on est dans de la littérature pour ado. Et il n’y a rien de mal à ça! C’est juste que je ne suis pas habituée à lire ce type de livre et que ça ne m’intéresse plus forcément. Pour en revenir à Jace, au fur et à mesure je trouve qu’il évolue quand même au sein de l’histoire, et en devient finalement moins énervant.

D’ailleurs, au tout début j’ai trouvé l’espèce de « romance » inutile, je voyais déjà le stéréotype de l’histoire d’amour qui fait succès dans ce type de romans. C’est là que je me suis trompée! La relation entre les deux protagonistes évolue au fil des pages pour finalement nous offrir une révélation qui n’est pas des moindres, et qui change tout le sens de l’histoire. J’ai beaucoup aimé cette partie là du roman, je dois l’admettre.

Une autre chose que j’ai apprécié dans ma lecture: le fait que l’on retrouve dans l’intrigue des débats actuels comme l’homophobie, le racisme…, ce qui donne au livre un sens plus profond et plus réfléchis qui n’est pas en trop. Il y a aussi quelques rebondissements mais malgré tout pas assez d’actions à mon gout et trop de longueurs…

Pour conclure, je dirais que ce type de lecture a ses fans, c’est sûr et certain, malheureusement je n’en fais pas parti. Pour autant, je suis bien incapable de vous jurer que je ne lirai pas la suite de la saga à l’occasion, c’est bien là que Cassandra Clare a été forte! Je note The mortal instruments 13/20.

Publicités

2 thoughts on “The mortal instrument, la cité des ténèbres de Cassandra Clare”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s