(Auto)biographies/Inspirants, A paraître, BD's, Bien-être au naturel, Blabla livresque, Challenge "Back to school", Challenge 1900-2000, Challenge perso', Challenges littéraires, Classiques, Développement personnel et spiritualité, DIY, Du bla-bla, Ecologie, Fantastique/fantasy, Good vibes du mois, In my mailbox, Jeunesse/Young adult, La challenge de la licorne, La coupe des 4 maisons, Le challenge des 500 livres, Lectures du mois, Les irréguliers de Baker Street, Les pensées de Jade, Lyon city, Make up, Mes chroniques littéraires, Mes favoris, Nature, Non classé, Reading, Recettes salées, Recettes spéciales évènements, Recettes sucrées, Romances, Thrillers/Policiers, Ultime challenge young adult

Déménagement du blog!

Hello! Le blog déménage! Retrouvez-moi ICI, je vous parle beauté au naturelle, lectures, écologie, tout ça tout ça!

Publicités
Les pensées de Jade

14 Juillet 2016.

ret

On est allés voir le feu d’artifice de Lyon. C’était un très beau feu d’artifice. J’avoue que j’y ai pensé à ces fous pendant un moment. Je me suis dis que c’était peut être dangereux d’être dehors en plein 14 juillet. Puis je me suis dis que si l’Euro avait été calme alors c’était bon, on avait un peu de répit. Puis on a bu un verre dans un bar. Y’ avait une fille avec nous qui avait très peur du bruit des pétards parce qu’elle était pas rassurée dans ce contexte. On a beaucoup ri de sa paranoïa. On est rentré, on a allumé la télé 5 minutes. C’était destination finale 5, un film qui parle de mort. C’était qu’un film. Mais un jour je me demande si je pourrais regarder un film débile qui parle de mort sans qu’un flash info le coupe en plein milieu. Un flash info qui dit qu’il y a eu de vrais morts. Des femmes des hommes et mon Dieu, des enfants. De vrais morts parce qu’une poignée de connards a décidé de les tuer. Je me demande si un jour je pourrais sortir dans des lieux publiques, à Part Dieu, dans le métro, dans une gare, sans avoir peur. Je suis en colère. J’ai vraiment la haine. Ils nous pourrissent notre vie. J’aimerais que ça s’arrête parce que là, yen a marre. J’ai plus envie que des gens meurent parce qu’ils aiment la musique, font des dessins, boivent un verre ou regarde un feu d’artifice.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les pensées de Jade

La vraie vie de couple.

Il y a quelques temps de ça j’ai écrit un article sur la vie en colocation et cette fois-ci j’ai trouvé intéressant de vous en écrire un sur la vie en couple. Depuis septembre 2015 je vis avec Chéri à Lyon. Nous nous sommes installés ensemble pour ne plus souffrir de l’amour à distance dont je vous parle ici, lui étant obligé de rester là-bas pour ses études. Avec le recul je pense pouvoir vous dépeindre un petit bout ce qui est, selon moi, la Vraie vie de couple !

Réfléchissez, prenez votre temps.

Généralement, quand on est en couple en vivant chacun de son coté, on voit l’autre comme une espèce de perfection incarnée et notre seule hâte et de pouvoir enfin partager notre vie avec lui/elle. On s’imagine the perfect life en appartement ou en maison. FAUX ! Enfin… La vie à deux peut être géniale, vraiment. Mais voici quelques astuces et conseils pour vous aider à bien réfléchir et à prendre la bonne décision, car celle-ci fait partie des grosses décisions que l’on prend dans sa vie !

Lorsque vient le jour J de l’installation vous remarquez déjà pleins de trucs qui vous énervent ! Et ce n’est que le début je vous rassure… C’est pour cela que beaucoup de couple tombent de haut en se mettant en ménage et ne tiennent pas bien longtemps. Je vous conseille donc, même si vous l’aimez éperdument et que vous avez envie de l’avoir à vos côtés quotidiennement, de réfléchir mûrement avant de prendre cette décision. De réfléchir seule mais aussi ensemble, c’est important. Est-ce que vous supporterez ses petits défauts au quotidien ? Est-ce qu’il supportera les vôtres ? Vivre en couple, c’est aussi une remise en question. Certes, il doit vous accepter comme vous êtes, en revanche il faut faire des efforts parfois, pour lui rendre la vie plus facile. Ça va dans les deux sens évidemment !

Équilibrez les choses.

Si les choses ne se font pas naturellement, alors mettez de petites règles dès le départ. Par exemple, vous faites à manger le soir mais il s’occupe de la vaisselle ! Peu importe, organisez-vous comme vous voulez mais faites en sorte que les tâches ménagères soient équitables. Il ne sait pas faire la lessive ? Pas de problème ! Vous lui expliquez comment marche la machine à laver et plus d’excuses ! Evidemment ne soyez pas non plus sur son dos tout le temps. Il vit ici comme vous et n’est pas votre esclave ! Mieux, vous n’êtes pas sa mère ! Même si il n’est pas parfait, dites-vous bien que vous ne l’êtes pas non plus. Si il rentre d’une journée harassante de boulot ne vous jetez pas sur lui parce qu’il a oublié de sortir les poubelles ! Si certaines choses vous énervent, essayez de les dire avec sourire et humour, vous verrez ça marche beaucoup mieux qu’une furie hystérique !

Ne tombez pas dans une routine ennuyeuse!

Ce n’est pas parce que vous vous voyez tous les jours que vous n’avez pas besoin de faire des choses ensemble ! Tout dépend des couples, certains se plaisent dans leur routine et leur confort mais certains tombent dedans sans s’en rendre compte. Il y a toujours des choses à faire, même s’il ne s’agit que d’une petite balade dans le quartier ! A bas les après-midi télé/pc !

De plus, ne laissez pas tomber les petites attentions et surprises que vous vous faisiez avant de vivre ensemble. Un petit repas en amoureux improvisé, un petit cadeau juste pour le plaisir… Pour moi vivre en couple, c’est un peu un combat pour ne pas faire disparaitre la passion et tout ce qui vous arrachez des sourire et faisait battre votre cœur la chamade au tout début…

Soutenez-vous!

Vivre en couple c’est aussi affronter les petits désagréments quotidiens, les factures, les problèmes d’argent parfois, les problèmes de plomberies ou je ne sais quoi d’autres. Pas de panique, souvenez-vous que vous n’êtes pas seul, vous êtes deux et c’est un très gros avantage. Et vous êtes deux à devoir vous sentir concernés ! Soutenez-vous et chercher une solution à chaque problème tranquillement. Inutile de vous engueuler et de chercher le coupable ! Vous allez finir célibataire avec un évier qui fuit à force. Pas cool…

Vivre en couple oui, ne faire qu’un non !

Tout comme j’en avais parlé dans Vivre en colocation, il y a des jours ou vivre avec lui/elle sera plus difficile que d’autres pour la simple et bonne raison que vous n’avez envie de voir personne ! Très bien, vous êtes de mauvaise humeur, vous avez envie de rester sur le canapé, sous le plaid, devant un Disney et de faire la boudeuse toute la journée. Inutile de lui crier dessus que vous voulez la paix pour autant ! Il apprendra à vous laisser tranquille et vous apprendrez également. Vous êtes des humains, pas des sangsues ! Pas besoin d’être collé H24 l’un à l’autres non plus.

Ce n’est pas parce que vous vivez ensemble que vous devez avoir les mêmes fréquentations par exemple, ni les mêmes activités. Les soirées entre couples c’est sympas mais de temps en temps sortez de votre bulle, allez voir vos copines dans un bar ou un bon jap’ et laissez le geeker avec ses potes jusqu’au bout de la nuit ! Il ne va pas s’envoler et vous non plus (enfin normalement).

Je conclurai en disant que le respect est la clé d’une vie commune. Respecter la bulle de l’autre, gérer le bon équilibre entre son espace et le vôtre, se soutenir en cas de coups dur… Evidemment parfois vous aurez envie de vous balancer des assiettes par la tête alors un conseil : achetez de la vaisselle en plastique c’est plus économique (et ça fait moins mal) !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les pensées de Jade

L’amour à distance: Loin des yeux loin du coeur ?

S’il y a bien une épreuve difficile à supporter dans un couple, c’est l’amour à distance. C’est simple, ça passe ou ça casse. Parfois la vie ne nous laisse pas le choix, vous ou Chéri devez partir pour une plus ou moins longue durée, plus ou moins loin. Etudes, boulot… Peu importe le pourquoi du comment ça fait toujours mal. Chéri et moi avons été séparé un an et avons vécu notre amour entre Clermont et Lyon. Après un an de total love ensemble il a fallu qu’il parte pour reprendre ses études. J’ai décidé de vous partager mon expérience, en toute humilité, car je sais combien cette épreuve a été difficile à surmonter pour moi et que beaucoup de couples sont confrontés à ce problème. J’ai l’envie de vous montrer que oui, c’est possible de vivre son grand amour à distance, bien entendu en faisant quelques concessions, mais que le plus important reste la confiance.

Pourquoi le pardon ? C’est simple, quand Chéri m’a appris qu’il comptait reprendre ses études à Lyon, j’ai cru défaillir, sincèrement. Moi qui m’étais habituée à une proximité H24, j’ai très mal pris la nouvelle. Je lui en ai même voulu à mort, en fait. C’est difficile d’avouer qu’on en veut à la personne qu’on aime, mais c’est possible. On le prend pour responsable de tout ce qui nous attriste et on aime à se dire qu’il fait passer son avenir avant son couple. Mais mes demoiselles, c’est normal! Dur de se le dire, mais oui il est tout à fait normal que votre homme pense à son avenir et même qu’il y pense avant vous. Là où l’on peut se consoler, c’est en se disant que s’il veille à son avenir, c’est pour nous en offrir un parfait (Non, arrêtez tout de suite de vous dire que « de toutes façons ça ne durera peut-être même pas toute votre vie » !). Il faut cesser de ruminer, accepter et surtout ne pas le faire culpabiliser, car contrairement à ce que vous croyez, votre Jules a un coeur et vous voir dans un tel état de tristesse et de nerfs à cause de lui le mettra tout aussi mal. Dites-vous bien que non seulement votre amoureux doit lui aussi gérer le changement qui s’apprête à intervenir dans sa vie, le manque de vous, mais si en plus il part en culpabilisant et en ayant peur pour vous… Définitivement ça ne présage rien de bon! Laissez le partir, profiter de chaque moment en sa compagnie, motivez-le même si au fond vous ne pensez pas un mot de ce que vous dites! C’est ça, faire passer le bonheur de celui qu’on aime avant le sien les filles.
Généralement, la toute première crainte qu’on l’on a quand chéri s’en va, c’est la crainte de l’infidélité. Il ne sera plus avec vous H 24, vas rencontrer des tas d’autres personnes dont certainement des filles et vous, serez trop loin pour surveiller et juger de, si oui ou non, cette fille là représente un danger pour votre couple. Quand mon Jules est parti j’ai eu le sentiment au bout de quelques semaines qu’il menait une double vie. Une double vie dans le sens où il avait sa vie ici, quand il rentrait, avec moi, sa famille et nos habitudes et sa vie là-bas avec ses amis, ses études, son appartement etc. C’est extrêmement gênant et effrayant d’avoir l’impression de ne plus faire parti de la vie de son copain. Et c’est surtout totalement faux ! Ce n’est pas parce que vous n’êtes plus collée à ses baskets qu’il vous oublie. En réalité, s’il vous aime, il pensera à vous autant que vous pensez à lui ! Alors, faites-lui confiance. Bien entendu je ne dis pas que tous les hommes sont honnêtes et qu’il n’y a aucun risque (malheureusement), mais si vous le connaissez, s’il vous connait et surtout si vous ne pourrissez pas votre relation à cause de la distance alors pas de bile ! Surtout, dites-vous bien que lui aussi a toutes les raisons d’avoir peur de vous perdre, après tout, il n’est plus là pour vous « surveiller » non plus et de votre côté, la vie continue également !
Pour ma part, dès le départ de Chéri j’ai eu tendance à m’enfermer sur moi-même. Durant quelques jours il m’était difficile d’assumer toutes les émotions et la rancoeur que je ressentais. Oui je sais, il n’est pas mort (encore heureux!) mais passionnée que je suis, je m’en suis fait un mélodrame… Je ne voulais que lui, ne parler qu’à lui, ne voir que lui. En gros je l’ai étouffé et en plus de ça je me suis faite du mal toute seule. Et ça, il ne faut surtout pas! Se parler, oui, se dire bonjour le matin, s’envoyer quelques mots gentils dans la journée, se raconter sa journée le soir…. Pas de soucis, évidemment si vous êtes trop distante vous n’en tirerez rien de bon ! En revanche, le harceler de textos et d’appels toutes les dix minutes, je vous le déconseille fortement. Il faut accepter qu’il ait une vie en dehors de vous! Il respire, marche, parle à des gens, mais pas de panique, il pense à vous. Seulement vous n’êtes pas la priorité absolue du moment et ça, ça nous ramène au paragraphe du dessus : il faut l’accepter! En revanche, lorsqu’il rentre à la maison alors là, feu vert pour tous les excès! Passez du temps ensemble, sortez ou restez dans votre nid douillet, à vous de voir, mais surtout profitez l’un de l’autre! Avec le temps les séparations seront moins douloureuses, mais vous aurez toujours autant hâte de le retrouver. Surtout, ne profitez pas de sa présence pour le monopoliser non plus. Laissez-le profiter de ses proches, de ses amis, de sa famille…
Vous êtes le plus important dans l’histoire. je dis bien vous et pas votre couple! Pensez à votre petite personne. De toute manière, si vous ne vous en remettez pas alors votre couple coulera avec vous, alors vous savez ce qu’il vous reste à faire! Ne vous positionnez pas en victime face à cette situation et surmontez-la. Reveillez-vous, boostez-vous. Vos amis sont là pour ça, ils ne peuvent pas vous être plus utile qu’en ce moment. Et même si vos copines filent le parfait amour avec leurs chéris juste-à-côté de vous, ne vous laissez pas gagner par la rancoeur et ne gardez pas tout pour vous, elles sont capables de comprendre votre douleur même si elles ne vivent pas la même chose et en plus de ça elles ont un regard objectif! Sortez, amusez-vous ça vous fera le plus grand bien et ça rassurera votre homme que de voir que vous n’êtes pas au bout du rouleau sans lui. Bref, ne vous apitoyez pas sur votre sort en attendant désespérément son retour… Dernier point et pas des moindres: Ne mettez pas votre avenir entre parenthèses! Continuer à vivre sa vie passe également par là! Vous aviez des projets? Faites-les! Et si ces projets incluaient votre Jules alors ce n’est que partie remise, il n’est pas parti pour l’éternité. En attendant, que vous soyez dans les études ou dans le travail, ne faites pas votre vie en fonction de la sienne. Vous êtes une femme amoureuse oui, mais indépendante.

En conclusion, l’amour à distance n’est pas facile. Dans certains couples ça peut très bien se passer et dans d’autres tirer au mélodrame tous les deux jours… Il faut se ressaisir, profiter de ce que l’on a autour de soi. La vie n’est pas faite que de Chéri, même si l’on aime bien à le penser parfois. Vos amis, votre famille, votre boulot, l’école… Peu importe! Profitez du temps libre que vous avez depuis son départ pour vous trouver de nouvelles occupations! Le sport est une très bonne alternative, personnellement je m’y suis mise quand Chéri est parti et ça m’a fait un bien fou. Aussi difficile que puisse être cette épreuve, s’en est tout-de-même une très bonne pour tester la solidité de votre couple. Allez n’ayez pas peur, ce n’est qu’un mauvais moment à passer!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les pensées de Jade

La vie en colocation.

bestfriends,friends,girls-753f69724843cdb8c603bfc0376f41e4_h

Aujourd’hui j’ai choisi d’aborder avec vous un sujet qui me tient à cœur puisque je suis moi-même passée par là, ayant été en colocation pendant un an. On ne va pas se mentir, la vie avec un/une amie, même si c’est votre meilleure amie et que vous l’adorez, ça n’a rien à voir avec le fait de la voir une après-midi sur deux pour boire un café et faire du shopping. La vie à deux prend une tout autre dimension que ce que vous aviez imaginé. J’ai décortiqué pour vous les secrets de la vie en colocation, ses inconvénients et ses avantages, de part mon expérience.

Quand on déménage de chez Papa et Maman, ça peut être pour différentes raisons : Travaille, études, besoin d’indépendance ou alors tout simplement parce que rien ne va plus dans le cocon familial. Seulement, souvent quand on débarque dans la vie d’adultes, il est plus simple financièrement et psychologiquement de se mettre en colocation avec une personne plutôt que de plonger dans l’océan des nouvelles responsabilités seule. C’est ce que j’ai fais en décidant de prendre d’assaut l’appartement de mon amie Clémence qui y vivait déjà seule depuis quelques temps.

Peu importe le pourquoi du comment, en général quand on emménage avec sa meilleure amie on est tout excitée, surtout quand c’est la première fois qu’on prend son envol. Tout de suite, on pense à tout ce qui va être trop cool : les fous rire, les soirées télé entre filles, les discussions philosophiques avec lesquelles on refait le monde… Et en prime si vous avez comme nous des voisins qui s’engueulent H24 : les commérages quotidiens qui font que votre journée devient soudainement très intéressante. Bref, partir de chez Papa et Maman, c’est aussi rentrer dans la cour des grands, découvrir le monde des adultes responsables (ou pas) et ses premiers doutes…

« Allô Maman ? J’ai besoin d’aide… ». Quand j’ai emménagé chez Clémence, je crois que je n’ai jamais autant sollicité mes parents de toute ma vie… Premières factures, premières démarches administratives, découverte de nos amis CAF, Impôts et tutti quanti… Avant, on ne va pas se mentir, quand internet lâchait ou que la chaudière était en grève c’est maman qui décrochait le téléphone et s’en occupait. Aujourd’hui c’est terminé, il faut prendre son courage à deux mains, parfois oser pousser sa gueulante en tant que client mécontent et gérer tous ces petits problèmes de la vie quotidienne tout seul. Heureusement, Super-Colloc est d’un grand soutien, surtout quand elle a plus d’expérience que vous dans le domaine. Il y a un tas de petites choses de tous les jours pour lesquelles on appelle Maman et Papa : « Maman, comment on fait cuire un rôti ? », « Papa, ça fuit sous l’évier qu’est-ce que je fais ? », « Maman, tu peux me passer une ampoule la nôtre a lâché… » Bref qu’on vive chez eux ou non, sans nos parents nous ne sommes plus que de petits agneaux égarés et apeurés… Je m’en suis bien rendu compte !

bird-dark-friends-girls-light-shadow-Favim.com-44432

La Vraie vie avec sa meilleure amie, elle est pas rose tous les jours. Au début vous vous disiez: batailles d’oreillers et éclats de rire du matin au soir, confidence devant le pot de Nutella etc. Sauf que oui, mais pas toujours. Ce n’est pas parce que depuis quelques années vous connaissez votre amie sur le bout des doigts, que quand vous faites une virée shopping ou cinéma vous êtes toujours d’accord, que vous allez être en parfaite osmose tout le temps. Mettez vous bien en tête que même si elle vous ressemble elle est tout de même très différente de vous. Chaque personne est unique, on le sait. Vous l’êtes aussi ! Certains matins vous vous lèverez du pied gauche et vous n’aurez envie de voir personne, même pas votre meilleure amie. Ou alors c’est elle qui sera d’une humeur massacrante et n’aura pas envie de parler en rentrant du boulot. Parfois, vous vous engueulerez comme un vieux couple en ce qui concerne le programme télé ou alors vous aurez envie de la taper violemment parce qu’elle a oublié de faire la vaisselle alors que c’était son tour, ou parce qu’elle a encore laissé traîner son pot de yaourt. Oui mesdames, vous ne l’aviez jamais envisagé, mais vous allez vous engueuler. Vous allez peut-être même vous engueuler si fort que vous allez penser à partir. Mais on sait que tout ça, c’est qu’une passade, que la réconciliation n’est jamais très longue à venir et qu’au final on en rigole le lendemain, n’est-ce pas ? Tout ça pour dire, que la vie à deux n’est pas toujours facile. Chacune ses humeurs, chacun sa journée, bonne ou mauvaise, chacune ses envies et on ne parle pas de la période fatidique du mois…

Finalement, la vie entre amies, c’est des hauts et des bas, comme dans un couple ! Mais personnellement, pour l’avoir vécu, je trouve que c’est une superbe expérience à vivre au moins une fois. Ça peut vous rapprocher et souder vos liens encore plus fort qu’avant, quand vous pensiez être déjà au summum de votre amitié. Rien de tel qu’une épaule compréhensive et de bons conseils quand on a un coup de mou ou que Chéri nous a fait du mal à notre petit cœur. Rien de tel que des fous rires interminables et des souvenirs qui vous font encore rire toute seule dans le bus. Rien de tel enfin, que de garder ses petites habitudes même quand vous partirez vivre avec Chéri par exemple et appeler son ancienne super-colloc pour lui raconter les moindres détails de votre vie, comme quand vous viviez ensemble et que vous rentriez du boulot le soir…

Two-pretty-girl-friends-talk-and-drink-tea-in-drawing-room

Enfin, pour ma part, je n’ai jamais eu une aussi bonne relation avec ma famille que depuis que je suis partie de chez eux. Ça peut paraître bête, mais les liens se sont renforcés avec la distance. Alors, s’il est temps pour vous de sauter le pas, pas de panique ! Anticipez les choses, surtout sur le plan financier et tout se passera bien.

logocolorjade

Rendez-vous sur Hellocoton !