(Auto)biographies/Inspirants, A paraître, BD's, Bien-être au naturel, Blabla livresque, Challenge "Back to school", Challenge 1900-2000, Challenge perso', Challenges littéraires, Classiques, Développement personnel et spiritualité, DIY, Du bla-bla, Ecologie, Fantastique/fantasy, Good vibes du mois, In my mailbox, Jeunesse/Young adult, La challenge de la licorne, La coupe des 4 maisons, Le challenge des 500 livres, Lectures du mois, Les irréguliers de Baker Street, Les pensées de Jade, Lyon city, Make up, Mes chroniques littéraires, Mes favoris, Nature, Non classé, Reading, Recettes salées, Recettes spéciales évènements, Recettes sucrées, Romances, Thrillers/Policiers, Ultime challenge young adult

Déménagement du blog!

Hello! Le blog déménage! Retrouvez-moi ICI, je vous parle beauté au naturelle, lectures, écologie, tout ça tout ça!

Publicités
Thrillers/Policiers

Deuils de miel de Franck Thilliez

deuils-de-miel

Résumé:

Après le décès accidentel de sa femme et de sa fille, le commissaire Sharko est un homme brisé. Insomnies, remords, chagrin…
Difficile dans ces conditions de reprendre du service. Mais une macabre découverte va brutalement le ramener à la réalité : une femme est retrouvée morte, agenouillée, nue, entièrement rasée dans une église. Sans blessures apparentes, ses organes ont comme implosé.
Amateur d’énigmes, le tueur est aussi un orfèvre de la souffrance. Et certainement pas prêt à s’arrêter là.
Pour Sharko, déjà détruit par sa vie personnelle, cette enquête ne ressemblera à aucune autre, car elle va l’entraîner au plus profond de l’âme humaine : celle du tueur… et la sienne.

Si vous ne le savez pas encore, je suis une grande lectrice de Thilliez. C’est pourquoi j’ai décidé, à la fin 2016, de relire toute la saga Sharko-Hennebelle! J’ai donc terminé Deuils de miel, le second tome de la saga Franck Sharko.

Lire la suite « Deuils de miel de Franck Thilliez »

Mes chroniques littéraires, Thrillers/Policiers

Chronique: La chambre des morts de Franck Thilliez.

9782266205016

Résumé:

Imaginez…
Vous roulez en pleine nuit avec votre meilleur ami, tous feux éteints.
Devant vous, un champ d’éoliennes désert.
Soudain le choc, d’une violence inouïe. Un corps gît près de votre véhicule. A ses côtés, un sac de sport. Dedans, deux millions d’euros, à portée de la main.
Que feriez-vous ?
Vigo et Sylvain, eux, ont choisi.
L’amitié a parfois le goût du sang : désormais le pire de leur cauchemar a un nom… La Bête.

Lire la suite « Chronique: La chambre des morts de Franck Thilliez. »

Mes chroniques littéraires, Thrillers/Policiers

Da Vinci code de Dan Brown

9782266198356

Résumé: 

Enfermé dans la Grande Galerie du Louvre, Jacques Saunière n’a plus que quelques instants à vivre. Blessé mortellement, le conservateur en chef va emporter son secret avec lui. Il lui reste cependant un mince espoir de ne pas briser cette chaîne ininterrompue depuis des siècles. Mais il lui faut agir vite. Une seule personne au monde peut prendre la relève, décrypter le code et être traquée à son tour…
De passage à Paris, Robert Langdon, professeur à Havard et spécialiste de symbologie, est appelé d’urgence au Louvre, en pleine nuit. Jacques Saunière, le conservateur en chef a été retrouvé assassiné au milieu de la Grande Galerie.
Au côté du cadavre, la police a trouvé un message codé. Langdon et Sophie Neveu, une brillante cryptographe membre de la police, tentent de le résoudre. Ils sont stupéfaits lorsque les premiers indices le conduisent à l’œuvre de Léonard de Vinci. Ils découvrent également que Saunière était membre du Prieuré de Sion, une société secrète dont avaient fait partie Nexton, Boticelli, Léonardo da Vinci, Victor Hugo, et qu’il protégeait un secret millénaire.
L’enquête de nos deux héros les entraînera à travers la France et le Royaume-Uni, non seulement pour chercher une vérité longtemps cachée concernant la Chrétienté, mais également pour échapper à ceux qui voudraient s’emparer du secret. Pour réussir, il leur faut résoudre de nombreuses énigmes, et vite, sinon le secret risque d’être perdu à tout jamais.

Je vous présente aujourd’hui un véritable coup de cœur! Da Vinci code est un livre (ou/et un film) que tout le monde connaît et qui a été vivement critiqué à sa sortie. Je ne connaissais que de nom mais je ne l’avais ni lu, ni vu tout simplement parce que je ne m’intéressais pas du tout à ce genre d’intrigue. Le côté religieux me faisait peur. Pourtant, ça a été une grande découverte!

Que je pose le cadre de suite, mes connaissances religieuses et artistiques sont très limitées je n’ai donc pas cherché à contester l’exactitude des faits ou à les approuver. Je me suis seulement laissée embarquer dans un bon moment de lecture et j’ai tout de même appris énormément de choses! J’ai adoré aller glaner quelques informations de plus parfois, sur des sujets abordés dans le livre qui m’intriguaient, ou bien tout simplement aller sur Google image pour découvrir certains monuments dont Dan Brown parle dans son livre et que je ne connaissais pas.

J’ai lu dans certaines critiques que les personnages étaient très caricaturaux,  moi qui déteste ce genre de choses je n’ai pas trouvé que c’étais le cas, mais alors pas du tout. On entre de toute manière assez peu dans la psychologie des personnages, car le l’histoire est construite autour de l’intrigue de A à Z. Da Vinci code traite de sujets complexes, même si certains aspects ont été inventés, j’en suis bien consciente, et pourtant l’auteur ne m’a perdu à aucun moment. Je trouve que tout est bien expliqué, pas vraiment compliqué à comprendre et les événements s’enchaînent dans une suite logique.

J’ai trouvé que le suspens était très présent tout au long de ma lecture et j’ai même parfois eu du mal à décrocher. Ce qui est peut-être un peu étonnant voire déroutant, c’est la rapidité à laquelle se passe l’histoire, puisque tout se passe en une seule nuit et pourtant beaucoup d’événements ont lieu. Je ne sais pas si c’est exagéré de la part de l’auteur où si dans la réalité ce la aurait été possible mais en soit ce n’est pas très important.

Je conseille vivement ce livre à tous les mordus de thrillers, d’énigmes, de codes, d’histoire ou de religion… Da Vinci code rassemble des sujets qui m’étaient inconnus et qui m’ont même fait peur au début pour pourtant finir par me passionner. Je compte bien lire d’autres œuvres de Dan Brown! Je note ce livre 17/20! 

Mes chroniques littéraires, Thrillers/Policiers

Il coule aussi dans tes veines de Chevy Stevens.

9782266245401

Résumé: 

Sara, 34 ans, mère d’une fillette de 6 ans, sait depuis toujours qu’elle a été adoptée. Mais, alors qu’elle va se marier, la jeune femme souhaite découvrir qui sont ses véritables parents.
Ses recherches ne passent pas inaperçues et alertent son père biologique : un sérial killer que la police canadienne veut coincer depuis des années.
Ce dernier n’a dès lors qu’une envie : faire la connaissance de cette fille dont il ignorait l’existence.
Sara se retrouve prise au piège. Son enfer ne fait que commencer !

Je n’avais jamais lu de Chevy Stevens mais le résumé de ce thriller m’a intrigué. Une jeune femme qui découvre que son père biologique est un tueur en série recherché, j’ai trouvé ça plutôt original et surtout, j’en attendais quelque chose de bien spécial. J’avais envie que l’auteur rentre complètement dans la psychologie des personnages, surtout celui de John, bien sûr. Car si dans les autres thrillers le tueur est représenté dans tout ce qu’il y a de plus maléfique, ce côté « humain » dans la relation père-fille m’intriguait! Comment un tueur en série peut-il se comporter avec sa propre fille? Quel impact leur rencontre aura t-elle sur lui?

J’ai adoré les personnages principaux et surtout Ally, la fille de Sara. J’ai trouvé que leur personnalité était bien travaillée et leur comportement aussi proche de la réalité qu’ils puissent l’être dans ce genre de situation. Au fur et à mesure des pages je me suis prise au jeu et ai établi mes propres théories. Plus j’avançais vers le dénouement de l’histoire et plus je me laissais embourbée dans le suspens et les questionnements. La fin m’a beaucoup surprise et c’est ce que je recherche le plus dans ce genre de lecture évidemment.

Malheureusement, j’ai été un peu déçue par le fait que le personnage de John ne soit pas plus approfondi. Alors que je m’attendais à ce qu’on en sache plus sur lui, Sara est restée au premier plan tout du long. Au final, je suis restée sur ma faim. On ne connait pas grand chose de la vie du père de Sara, ni pourquoi il en est venu à tuer alors que cela me semble primordial pour la total compréhension et immersion dans l’histoire!

Il coule aussi dans tes veines est un bon thriller mais pas assez complet à mon goût est c’est vraiment dommage, car il aurait pu être un coup de cœur! Je le note de 14/20.

Mes chroniques littéraires, Thrillers/Policiers

Chiens de sang de Karine Giebel

 

9782265087668

Par Karine Giebel

Editions Fleuve noir

Résumé: 

Courir ; toujours plus vite. Plus loin. Fuir la mort qui plane au-dessus d’eux ; oiseau de proie aux ailes gigantesques dont l’ombre les dévore déjà. Diane a choisi la fuite. D’instinct. Elle sait qu’ils sont derrière. Juste derrière. Avance minime, infime. Comme son espérance de vie, désormais. Pourtant, elle marche. Pourtant, elle veut vivre. Rémy avance. Avec le poids de la peur qui comprime son cœur. Le poids de la fatigue, comme un boulet enchaîné à ses jambes. Il devrait être ailleurs, en ce moment même. En compagnie de sa femme et de sa fille. Mais non, il est là, errant dans ces bois inhospitaliers, avec ces inconnus qui fuient comme lui. Il est devenu une proie. Rien qu’une proie. Il n’existe plus. Déjà mort. Alors, pourquoi a-t-il aussi peur ? Le monde est ainsi fait, qui ne changera jamais. Les chasseurs d’un côté, les proies de l’autre.

Etant un peu noyée dans les bouquins que je dois lire pour les cours en ce moment j’ai fais une courte pause avec ce petit thriller. Mon avis est un peu mitigé mais ce qui est sûr c’est qu’il ne m’a pas laissée de marbre!

Karine Giebel nous invite ici à découvrir les aspect les plus sombre de l’humanité. Ce livre m’a beaucoup fait pensé aux films American Nightmare. Une partie de chasse sous le couvert de deux histoires différentes avec deux personnages principaux tout aussi différents: Diane, photographe et Rémy, SDF. Tout au long de l’histoire j’ai eu l’impression de fuir à leurs côtés. Karine Giebel manie le suspens avec une mains de maître une fois de plus, nous faisant espérais jusqu’au bout. Mais je commence à connaître l’auteur alors certaines finalités ne m’ont pas étonnées! Noire jusqu’au bout la Karine! L’intrigue principale est bien trouvée, certains personnages sont attachants et d’autres repoussants; abjects, nous donne envie de leur régler notre compte nous-même! Bref, des émotions, c’est ce que m’a procuré ce thriller.

Néanmoins, les personnages de l’auteur se ressemblent beaucoup à travers les romans je trouve. L’écriture de l’auteur m’a parfois donné envie d’arrêter ma lecture ou du moins de faire une pause: trop de phrases courtes et de clichés, d’expressions vues et revues. Là où j’ai envie d’être en plein feu de l’action l’auteur m’impose des flash-back et des jérémiades dont je n’ai pas toujours vu l’intérêt… Dommage, car cette chasse à l’homme m’a rapidement rendue accro !

Je note ce livre 13/20. Un bon fil conducteur mais je pense que je fais une saturation de l’auteur, j’en ai sûrement trop lu ces derniers mois!

Mes chroniques littéraires, Thrillers/Policiers

Dix petits nègres d’Agatha Christie

9782702435823

« Une île, ça avait quelque chose de magique ; le mot seul frappait l’imagination. On perdait contact avec son univers quotidien – une île, c’était un monde en soi. Un monde dont on risquait parfois – qui sait ? – de ne jamais revenir. »

Résumé:
L’île du Nègre… Que de bruits courent sur son nouveau propriétaire… Richissime Yankee, star hollywoodienne, ou bien encore l’Amirauté britannique? Bref, quand tous les dix – du juge au play-boy, sans oublier la secrétaire – reçoivent cette invitation à passer des vacances sur l’île, aucun d’eux n’hésite à accourir… Mais là-bas, dans la somptueuse demeure, personne… sauf, bien entendu, cette voix, sur un disque, qui accuse tour à tour chacun des participants… C’est la panique.
Alors, au rythme des couplets de la ronde des Dix Petits Nègres, le nombre des invités commence à diminuer. Inexorablement…

Dans le cadre d’une projet de lecture commune avec ma copine Crokbook, j’ai lu Dix petits nègres d’Agatha Christie. Pour notre toute première session, nous avons décidé de faire lire à chacune un des livres préférés de l’autre. Pour l’occasion j’ai décidé de lui faire lire Les abysses du temps de Maxime Chattam comprenant Léviatemps suivi de Le requiem des abysses, un intégral qui reste sans conteste mon livre préféré de tous les temps. Quant à moi j’ai enfin eu l’occasion d’acheter Dix petits nègres de la fameuse Agatha Christie, que j’avais envie de lire depuis longtemps.

Je n’avais jamais lu d’Agatha Christie et j’avais entendu tellement de bien sur Dix petits nègres que je n’avais qu’une hâte, c’était d’ouvrir ce livre. Ni une ni deux, une fois le 1 septembre arrivé, j’ai entamé ce policier de seulement 282 pages. Au vu de ce petit nombre je me suis dis: « le suspens et la surprise doivent être à leur comble tout au long du roman ».

La première chose que j’ai aimé, c’est le fait que l’auteur nous présente les personnages dès le début. Etant au nombre de dix, je pense que ces petits chapitres destinés à chacun d’eux alors qu’il sont sur le point d’arriver sur l’île était la manière la moins confuse. J’ai pu faire connaissance avec tous les personnages et m’intégrer facilement dans l’histoire.

Dès le début, le mystère est mis en place, ce qui nous donne envie de tourner et tourner les pages.

L’écriture d’Agatha Christie est simple mais élégante, propre à son époque, aucune longueurs. Christie nous embarque avec elle à un rythme infernal dans une histoire où tous se déroule très vite mais jamais trop vite. Mais alors qu’est ce que je n’ai pas aimé?

J’ai entendu tellement de bien de ce roman et tellement de personnes me dirent que je serai bluffé par la fin, que je m’attendais à quelque chose de fou. Malheureusement, quand on s’attend à des montagnes, on ne trouve souvent que des petits tas de sable. (Alors là, je vais retourner en cours de philo direct.) Je n’irai pas jusqu’à dire que Dix petits nègres est un petits tas de sable, loin de là. C’est réellement une bonne histoire, avec une intrigue géniale et une bonne dose de suspens. Je me suis fait des idées tout au long des pages, réfléchissant avec les personnages mais ne trouvant moi non plus pas la solution, ce qui finissait par me rendre vraiment accro à l’histoire.

Mais c’est la fin qui m’a déçue, tout simplement, peut-être comme je le dis plus haut parce que je m’étais fais une montagne de ce livre. J’ai trouvé la fin très simpliste, à comparé au roman dans sa globalité. Au vue de l’intrigue énorme, je m’attendais à une chute tout aussi énorme. Je ne dirais pas que j’avais deviné la finalité du livre et que je n’ai pas été surprise, c’est faux, parce que je ne m’y attendais pas et que j’ai été surprise. Mais pas autant que je l’aurais espéré, tout simplement. J’ai eu la désagréable sensation d’une fin bâclée, et lorsque tout nous est expliqué dans les dernières pages, je me suis dis que tout cela avait été beaucoup trop simple…

Je ne peux pas m’étaler plus sur cette fameuse fin car je serai obligée de vous spoil, mais  Dix petits nègres reste un très bon livre que je recommande et je lirai beaucoup d’autres œuvres d’Agatha Christie, qui m’a séduite par son écriture et son gout du suspens. Je note ce livre 15/20.

« Ils ont peur de la mort…nous avons tous peur de la mort…Moi, j’ai peur de la mort…Oui, mais ça n’empêche pas la mort de frapper… »

 
Rendez-vous sur Hellocoton !